25 septembre 2011

La métamorphose (5)

Suite et fin des mésaventures de Pierre, le garçon-lézard. Un grand MERCI à Bérénice qui a accepté de lire et de corriger mon manuscrit ! Vos avis sont évidemment les bienvenus... Je vais maintenant l'envoyer toquer à la porte des éditeurs ; ce sera la première fois que j'envoie un texte seul. Croyez-vous qu'il en vaut la peine et voyez-vous des maisons que cette histoire pourrait intéresser ? Quoi qu'il en soit : bonne lecture !

[...]
Il passa l’après-midi à se reposer dans sa chambre, mais il n’arrivait pas à trouver le sommeil. Cette journée était assurément trop louche. Même Louise, sa petite sœur, se montrait agréable avec lui ! Elle lui avait rendu sa BD préférée qu’elle gardait cachée depuis plus d’une semaine… Louche de chez louche !
Lorsque vint l’heure du dîner, à bout de nerfs, il éclata :
Mais vous ne voyez donc rien ?! Personne ne semble voir quel monstre je suis devenu ? Vous croyez que je ne le sais pas ? Arrêtez de faire comme si de rien n’était !

Ses parents se regardèrent avec des yeux ronds ! Ils semblaient ne rien comprendre à ce que leur fils racontait. Ils l’invitèrent à aller se coucher : il devait être fatigué. Pierre était en effet exténué et pleurait à gros sanglots. Il tomba lourdement sur son lit et dormit d’un sommeil sans rêve…

Pierre sursauta dans son lit : son réveil sonnait ! Il n’osa tout d’abord pas l’éteindre, de peur de voir cette affreuse main pleine d’écailles sortir de sous les draps. Il risqua d’abord un œil dehors : encore une fois, rien d’insolite n’attira son attention. Il prit alors son courage à deux pattes puis abaissa d’un coup les couvertures : il avait retrouvé son corps d’enfant ! Tout ça n’avait été qu’un horrible, affreux et effroyable cauchemar ! Tout lui avait pourtant paru si réel… Mais à présent, il ne souhaitait qu’une chose : oublier ce cauchemar au plus vite ! Soulagé, et se rendant compte qu’on était dimanche, il éteignit son réveil de son lourd bras potelé et rose, se retourna et se rendormit pour au moins cent ans !

FIN
(sans texte : une illustration montre le papa de Pierre qui vient le réveiller. Il ouvre la porte de la chambre, mais tout ce que l’on voit de lui, c’est sa main posée sur la poignée de porte… une main avec des griffes au bout des doigts et des écailles vertes, bien sûr…)

12 commentaires:

Aurélie Desfour a dit…

Quelle est la tranche d'âge ciblée ? C'est pour un roman, c'est bien ça ? Vu le style, je trouve que ça ferait un bon premier chapitre mais que tu devrais développer pour en faire quelque chose de plus long (car ça a l'air de s'adresser aux enfants à partir de 8 ans, et vu comme la langue est élaborée, ça fait un peu court du coup l'ensemble).

Noetsuco a dit…

Merci pour ta réponses. En fait, je pensais à un album, et tout est là ! Pour la tranche d'âge, j'ai encore du mal à cibler. Penses-tu qu'il faille que je simplifie la langue ? Est-ce trop long selon toi pour un album (1 300 mots, soit 7 300 cec)?

Captain jelly a dit…

hello! Peut être alléger, oui ça serait bien. Si tu pars sur un album. Après, le style est vraiment chouette ! Je me mets quand même à la place de l'illustrateur, et je me dis que tu as déjà fait ton découpage, ça fait 25 paragraphes ou un peu moins, donc ça fait 50pages (textes+images)sans compter la couv et autres pages annexes, il va falloir raccourcir, oui je pense. Ou alors si tu veux garder ton texte, un roman ça peut être chouette aussi, sachant que les éditions des lucioles publient des "romans courts", j'imagine que ça pourrait se faire...Voilà à toi de voir je pense ^^ bon courage !

Bérénice a dit…

Salut Fabien! Alors moi je voyais plutôt un petit roman pour les jeunes lecteurs. Avec des illustrations toutes les deux-trois pages et des petits cabochons souvent.
Et sinon, c'était un plaisir de te lire :)

Noetsuco a dit…

@Captain : des romans courts comment ? Tu as une idée de la longueur qu'ils recherchent ? En tout cas, merci pour le com !

@Bérénice : merci ! Je vais finir par croire qu'il faut que j'en fasse un p'tit roman de ce texte...

Aurélie Desfour a dit…

Tout est possible, mais je trouve, comme Captain, que 25 planches, pour un album, ça fait beaucoup. Alors comme tu dis, soit l'alléger en version album, et là penser à la lecture à voix haute, donc des sonorités différentes. Car comme tu le présentes, c'est très bien, mais j'ai vraiment l'impression de lire un extrait de/ou mini roman.
Quant à la longueur, pour Milan par exemple, les romans cadets (7/10 ans) doivent être compris entre 13 000 et 50 000 signes.

Noetsuco a dit…

@Aurélie : encore merci de prendre le temps d'éclairer ma lanterne (les ampoules basse consommation ça éclairent longtemps, mais ça met du temps à s'allumer ;) ). Pour le découpage, j'avais envisagé 20 illu en comptant la dernière et la couv'. Quand tu parles de sonorités différentes, à quoi penses-tu ? Après relecture, je me dis que c'est plus une question de style, non ? Trop d'adjectifs peut-être (j'arrive pas encore à m'en passer !)...

Najat Azira a dit…

J'aime beaucoup l'idée. Par contre, je trouve que le vocabulaire et la narration ne sont pas tellement adaptés à un album. Ne serait-il pas préférable d'en faire un texte plus long (petit roman) avec du suspens et des rebondissements ?
Voilà mon avis !

Noetsuco a dit…

@Najat : Vous vous êtes donné le mot ma parole ?! ;) Merci pour ton com ! C'était mon idée au départ, ça se ressent donc dans la narration. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais vous m'avez mis un gros doute, là...

Captain jelly a dit…

hello !! lol désolée de te faire douter autant...Pour les éditions les lucioles, le plus petit roman fait 55pages (nombre de mots pas réussi à trouver), mais comme tu es à 50pages, environs...ça ferait un super petit roman :p bon bon je me tais lol

Noetsuco a dit…

@Captain : va falloir étoffer tout ça alors... J'y ai réfléchi hier soir, j'ai quelques idées de scènes qui pourraient être sympa, et je peux développer certaines autres que j'avais volontairement limitées pour rester dans une taille raisonnable pour un album (bon, apparemment c'est un peu long et compliqué pour ça, merci de m'avoir ouvert les yeux !). Sinon j'ai envoyé un mail aux lucioles pour avoir une fourchette de taille pour leur romans courts. A suivre, donc...

Aurélie Desfour a dit…

ah ah tu vas le développer alors ^^super !!!

La suite, la suite !!! :)